Il nous faut assumer notre totale subjectivité, affirmer un Théâtre singulier, accepter les antagonismes, les dissensus et faire en sorte que le public soit juge et partie du mouvement artistique que nous cherchons à créer, sans intermédiaire.Il faut pour que vive une aventure théâtrale qu’un public véritable se forme. Un théâtre doit avoir des partisans, un théâtre est une cause. Antoine Vitez.

COLLECTIF

Quatre liens, quatre fils, quatre dramaturgies. Donner à entendre les multiples sens d’un texte, sa complexité dans un espace choisi précisément pour orienter une forme artistique, faire surgir et prolonger des résonances (Bruits, sons, musiques), donner du relief et créer les atmosphères (la lumière) parce que fond et forme sont étroitement liés, se répondent et s’éclairent réciproquement, se contredisent, s’enrichissent. Ces choix sont interactifs et déterminent la composition du Collectif. 

Collectif parce que le théâtre, c’est la rencontre et l’ajustement de plusieurs regards qui vont déterminer la création. Collectif parce qu’on ne peut ignorer les avancées artistiques, philosophiques, scientifiques, sociologiques, et autres disciplines qui nourrissent et interviennent dans notre pratique théâtrale. Collectif aussi dans notre relation et recherche des différents publics que nous rencontrons à travers les créations, les lectures et les transmissions. Collectif qui repense les conditions de sa production, car la manière dont nous pensons notre métier et en envisageons les aspects techniques, administratifs et financiers fait partie intégrante du travail de création sur le plateau. Chacun de ces aspects traverse, nourrit, influence et détermine la représentation théâtrale. Ce collectif réunit à ce jour, une comédienne/metteur-en-scène, une scénographe, un éclairagiste, un compositeur sonore et plusieurs comédiens .

Texte-corps-espace-son

Quatre liens, quatre fils, quatre dramaturgies. Donner à entendre les multiples sens d’un texte, sa complexité dans un espace choisi précisément pour orienter une forme artistique, faire surgir et prolonger des résonances (Bruits, sons, musiques), donner du relief et créer les atmosphères (la lumière) parce que fond et forme sont étroitement liés, se répondent et s’éclairent réciproquement, se contredisent, s’enrichissent. Ces choix sont interactifs et déterminent la composition du Collectif.

Cette définition du Collectif requiert la présence assidue et régulière de chacun; ce qui entraîne une économie en contradiction avec ces temps incertains. ll faut tenter de sortir des temps et des délais de production habituels, cesser de produire pour produire, de penser le spectacle comme objet de consommation. Le fonctionnement d’une équipe artistique, le processus de création, sont les exacts reflets d’attitudes éthiques et politiques qui seront lisibles en sous-couche dans l’espace de la représentation.