L’ANNÉE DE RICHARD

L’année de Richard fait partie d’une trilogie qu’Angélica Liddell nomme Actes de résistance contre la mort. Elle dérange Angélica Liddell et elle y met la forme. Son écriture puissante, évocatrice, tout à la fois lyrique et drue ne nous épargne pas, nous, spectateurs impuissants de cette douleur surexposée. D’où lui vient une telle impudeur ? Exhibition ? Provocation ? Est-il bien nécessaire de venir troubler à ce point nos petits arrangements, ces accommodements qui nous aident à supporter la violence de ce monde ?

La dramaturgie de « notre Richard » s’appuiera sur la définition d’Angélica Liddell «C’est un monstre, un héritier de la représentation médiéval du mal. Il est baroque et maniériste. Son corps sera le territoire scénique. La laideur est la réponse ultime à un monde où l’art, l’histoire et l’idéologie sont morts….Sommes-nous vraiment les enfants des Lumières ?

DISTRIBUTION

L’année de Richard / Création 2011 / De Angelica Liddell

Avec : Philippe Journo
Mise en scène : Elisabeth Barbazin
Costume : Marion Golmard